Commune

Meaux

chat with boys and girls free live chat with girls Mairie de Meaux

Place de l'Hôtel de Ville - 77100 Meaux - Tel : 01 60 09 97 00 ; adresse mail : contact@meaux.fr

ville-meaux.fr
Horaires d’ouverture : du lundi au vendredi : 8h30 - 18h, le samedi : 9h00 - 12h.

Les origines de la ville remontent à la période gauloise, il y a plus de deux mille ans. Le nom de la celle-ci dérive d'ailleurs de celui de ses premiers habitants, la tribu des Meldes. Après la conquête romaine, Meaux devient un centre urbain très important à la croisée de grands axes de circulation routière et fluviale. Mais, le haut moyen âge semble avoir constitué une période de déclin relatif, les habitants se replient dans la partie fortifiée de la cité abandonnant plus ou moins le reste de la ville à la dévastation des différents envahisseurs qui se succèdent, jusqu'aux Normands au XIXe siècle.

Dès le milieu du IVe siècle, Meaux est érigé en siège épiscopal, avec la christianisation de la Gaule. Le pouvoir des évêques constituera une permanence dans l'histoire de la ville qui leur doit une grande partie de son patrimoine. Avec la constitution du conté de Champagne, Meaux en devient une des villes importantes, pourtant les contes n'y séjourneront jamais longtemps. A cause de sa situation géographique sur les bords de la Marne, en amont de Paris, Meaux est touché par toutes les guerres, depuis la Jacquerie jusqu'à la deuxième guerre mondiale, en passant par les guerres de religion. Cela n'empêche pas la ville de connaître une époque florissante au XVIIe et XVIIIe siècles, avec d'illustres évêques comme Jacques-Bénigne Bossuet.

Les XIXe et XXe siècles sont marqués par l'extension de la ville au-delà de ses limites historiques pour accueillir un nombre toujours plus important d'habitants, tournés de plus en plus vers des activités urbaines et industrielles.

chatroulette alternatives iphone A la découverte de... Meaux

Situé dans l'une des boucles de la Marne, le parc du Pâtis est rapidement devenu un lieu de promenade, de loisirs et de détente apprécié des Meldois et des habitants du Pays de Meaux. Rappelons que cet espace naturel situé au sud de la ville, facilement accessible depuis les différents quartiers meldois, est avec ses 150 hectares l'un des plus grands parcs périurbains de toute la région Ile-de-France, doté d'une faune et d'une flore très riches. Beaucoup savent qu'il y a encore quelques années en arrière, cet espace exceptionnel était peu valorisé, peu fréquenté (voire peu fréquentable) et qu'il souffrait des dépôts d'ordures sauvages. Mais moins nombreux sont ceux, du moins parmi les dernières générations, à savoir qu'il y a cinquante ans s'y trouvait un véritable parc d'attraction, connu sous le nom de Joy Parc. C'est au bord de ces étangs de pêche, à l'emplacement d'anciennes carrières comme il y en a beaucoup dans la région meldoise, que s'était installé dans les années 1940 un hôtel-restaurant baptisé Les Pescadous, propriété d'un dénommé André Lévy. En 1955, celui-ci a l'idée d'agrandir son établissement et d'aménager autour un parc d'attraction. L'inauguration a lieu le 30 juin 1956, et l'endroit séduit rapidement les petits et les grands. Paul Barennes, alors Député-Maire de Meaux, s'exclame même : "Joy Parc concourt à la prospérité de notre cité". Parmi les attractions, on recense un circuit de chemin de fer tiré par une ancienne locomotive à vapeur, une reconstitution grandeur nature de rues du Vieux Paris au temps du Moyen Âge, une reproduction de château fort , une mini-ferme... Les enfants peuvent aussi s'embarquer sur des canots au milieu du plan d'eau, ou grimper à bord de voitures à pédales ou à moteur thermique pour arpenter un circuit routier, dont on distingue encore quelques vestiges aujourd'hui. L'un des "clous" du parc était la gigantesque baleine de 25 mètres de long qui trônait au centre, face au restaurant. Elle avait été construite autour d'une carlingue d'avion, et autoproclamée "plus grande réalisation de plâtre et de filasse existant dans le monde". Les enfants pouvaient grimper dans la bouche du cétacé, qui leur servait de podium, tandis que l'intérieur de l'animal était tapissé d'images de pêche à la baleine. D'autres attractions, prévues sur les dépliants publicitaires, n'auront malheureusement pas le temps de devenir réalité, telle "la Corse" ou l'espace réservé à la pêche. De même, le camping que l'Automobile Club de l'Ile-de-France avait en projet au bord de la Marne ne vit jamais le jour. En effet, un dépôt de bilan vint rapidement mettre un terme à l'aventure Joy Park, après quelques années à peine. Pourtant, nombreux sont les habitants de la région à avoir gardé un souvenir ému de cet endroit, symbole des sorties familiales de leur jeunesse. Exactement cinquante ans et un jour après l'inauguration de Joy Park , le parc naturel du Pâtis était inauguré à son tour. L'endroit a donc retrouvé en partie sa vocation d'accueillir les loisirs et les promenades en famille. Et ce sont les enfants de Joy Park qui accompagnent aujourd'hui leurs propres enfants et petits enfants sur les chemins du Pâtis.