Commune

Trilbardou

Mairie de Trilbardou

Impasse de la Mairie - 77450 Trilbardou - Tel : 01 60 01 90 60 – Fax : 09.70.62.38.66

Adresse internet : mairie.trilbardou@orange .fr

http://www.mairie-trilbardou.org/

Site historique sur Trilbardou : www.trilbardou-histoire.com
Horaires d’ouverture : le lundi, Mercredi, Jeudi et Vendredi  09h00 à 12h00 et 14h00 à 17h00, fermé le Mardi.

Le pont de ce village a été un des rares points de traversée de la Marne dans la région, entre la période gallo-romaine et la guerre de cent ans, ce qui procurait à Trilbardou une position stratégique. Ce village était le fief d'un vidame, sorte de vassal, de l'évêque de Meaux, titre très convoité jusqu'à la révolution.

Au XVe siècle la production céréalière et viticole de la plaine de France y est acheminée par charroi pour partir ensuite sur la voie d'eau vers Paris. C'est pourquoi aussi de nombreux marchands meuniers s'installent à Trilbardou. Le pont est détruit lors des guerres de religion, au XVIe siècle, et il n'est remplacé que par un bac, car l'activité économique était alors en déclin. Au XIXe siècle, la mise en eau du canal de Chalifert met fin à la navigation fluviale sur la Marne en amont et aval de Trilbardou. C'est un coup dur pour le village. Les derniers moulins disparaissent lors d'un incendie en 1860 et sont remplacés par la station de pompage d'eau pour le canal de l'Ourcq.

A la découverte de... Trilbardou

Située au sud - ouest de Meaux et nichée entre le secteur des boucles de la Marne et le canal de l’Ourcq, la commune de Trilbardou s’étend sur 795 hectares et compte 676 habitants appelés Triboulois. De "Trie" en 1081, le nom du village a évolué en "Trie le Bardoul" en 1222, "Trie le Bardou" en 1680 puis, finalement, en "Trilbardou" à l'époque de la Révolution. Aujourd’hui à vocation essentiellement agricole, le village a occupé une position stratégique au croisement de la route d’Allemagne. De nombreux chemins en partent en direction des villages environnants. Durant la Bataille de la Marne, du 5 au 10 septembre 1914, le Maréchal Gallieni s’installa à Trilbardou pour diriger l’offensive contre l ’armée allemande de Von Kluck. Sur le Monument érigé en 1924 et qui porte son nom, le Maréchal est représenté scrutant l’horizon*. A proximité, une table d’orientation retrace la Bataille. Sur le plan architectural, Trilbardou s’enorgueillit d’une certaine richesse. L’usine élévatoire, classée monument historique, complète les apports d’eau du canal de l’Ourcq par des prélèvements en Marne. Sa roue comporte 70 aubes en bois et un ensemble de quatre pompes qui refoulent 29 000 m3 d'eau par jour. Cette usine a été conçue par l’ingénieur hydraulicien Alphonse Sagebien (1807-1892). Autre monument intéressant : le château, dont la réalisation fut confiée à l’architecte Brongniart. Enfin, l’église Sainte-Geneviève dispose d'un choeur et d'un clocher carré ayant appartenu à l’église primitive édifiée au XIIIe siècle, le reste de l’édifice ayant été construit en 1760. Trilbardou est un village qui a su préserver son identité rurale et un charme pittoresque indéniable. Tout en étant à proximité des grands axes routiers et dans un secteur dynamique, c’est un havre de paix où il fait bon vivre dans le calme et la verdure, et où l'on peut contempler à loisir la beauté et la quiétude de ses cours d’eau. Jacques Drèveton et
Simonne Debeaupuis représentent Trilbardou au Conseil Communautaire.

* La statue du Maréchal Gallieni est maintenant installée au Musée de la Grande Guerre à Meaux.