Musée de la Grande Guerre

Le Musée de la Grande Guerre, porté avec conviction par la Communauté d’Agglomération depuis 2005, marque la volonté de la CAPM de développer le territoire de l’agglomération et de le faire rayonner, à l’échelle nationale et internationale, grâce à un complexe culturel de grande envergure.

Le Musée est aussi une occasion de valoriser une page de l’histoire de France qui a fortement marqué la région, notamment durant la célèbre bataille de la Marne, en septembre 1914.

CONTACT

Rue Lazare Ponticelli à Meaux
Tél. : 01 60 32 14 18
museedelagrandeguerre.eu
Ouvert tous les jours sauf le mardi – de 9h30 à 18h00
Fermé le 25/12 et 01/01
TP : 10€ TR : 9, 7 et 5€
Gratuit pour les – de 8 ans
Audio guides d’accompagnement à la visite, (2€)

 

Le musée :

Le devoir de mémoire

La création d’un tel Musée dans l’Agglomération permet à la CAPM de préserver et de valoriser un patrimoine unique, témoignage de la Grande Guerre. Elle met également sur le devant de la scène l’histoire locale et replace le Pays de Meaux dans l’histoire de France.

C’est aussi l’occasion pour l’Agglomération de se doter d’une infrastructure exceptionnelle à envergure internationale qui accroît considérablement la visibilité du Pays de Meaux et ne peut qu’être bénéfique à son économie.

Un musée pour tous

La CAPM a tenu à ce que le futur Musée de la Grande Guerre soit un endroit ouvert à tous. Les expositions sont donc en totale adéquation avec les programmes scolaires et permettent au jeune public de mieux appréhender cette période de l’histoire. De plus, deux salles sont mises à disposition des groupes afin d’y développer des ateliers didactiques. Le Musée se veut aussi très interactif et entièrement accessibles aux personnes handicapées.

Les objectifs sont multiples :

  • Éducatifs : le Musée s’adresse notamment aux jeunes et apporte un complément de qualité aux programmes scolaires.
  • Culturels et touristiques : le Musée met en valeur le patrimoine local. La CAPM espère des retombées économiques pour tout le Pays de Meaux.
  • Scientifiques : professionnels et chercheurs peuvent trouver une riche documentation.

L’emplacement

Ce Musée d’envergure internationale a été construit au Nord-est de la ville de Meaux, sur la route de Varreddes, le long de la route départementale qui relie Meaux à Soissons. A cet endroit se dresse déjà le monument américain (inscrit à l’Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1990) commémoratif des batailles de la Marne de 1914 et 1918. Cet emplacement a été choisi pour sa très forte charge symbolique, la présence du monument apportant une légitimité supplémentaire au musée, mais aussi pour des raisons pratiques, le lieu bénéficiant d’une facilité d’accès certaine, par l’est comme par l’ouest.

Le projet architectural

La conception architecturale a été confiée au cabinet de Christophe Lab. Le bâtiment a pris naissance à la base du monument « La Liberté éplorée ». Une percée en son milieu permet de créer une jonction piétonne allant du monument américain jusqu’au bas du terrain, à la limite du site archéologique de la Bauve.

Cet édifice de 7 000m2 s’insère dans un terrain de 16 hectares entièrement paysager, avec notamment la plantation d’un bois de cèdres que le visiteur traverse avant d’arriver au Musée.

Connecté aux voies vertes de promenade mises en place sur l’agglomération, le site, avec ses aires de pique-nique, est à la fois un lieu de vie et une nouvelle porte d’entrée du territoire.

Comme tout équipement neuf, la construction du bâtiment prend en compte la dimension environnementale (chantier propre, récupération des eaux de pluie, isolation performante…).

A l’intérieur du bâtiment, 3 000m2 sont dédiés à l’exposition permanente tandis que 300m2 sont consacrés à des expositions temporaires. Le musée est doté également de 2 salles pour accueillir les groupes scolaires, d’un auditorium de 115 places, d’un centre de documentation riche de 6000 ouvrages, d’une boutique et d’un café.

La collection

En 2005, alors que le projet venait d’être adopté, la CAPM s’est portée acquéreur d’une collection privée exceptionnelle de plus de 50 000 objets et documents, celle de Jean-Pierre Verney, spécialiste reconnu de la Première Guerre Mondiale. Il s’agit d’une des plus importantes collections d’objets de la Grande Guerre en Europe.

L’enrichissement de la collection se poursuit par l’acquisition de pièces majeures, complétant des ensembles ou des objets originaux qui interpellent et qui sont souvent méconnus du public. Ces fonds proviennent d’autres musées comme le musée de l’Armée, le musée de l’Air et de l’Espace du Bourget, le Mémorial de Verdun, la Fondation Berliet et d’autres en cours de finalisation.

En 2007, leMusée a obtenu l’appellation « Musée de France » du Ministère de la Culture, ce qui confirme l’intérêt exceptionnel de la collection et du musée au plan national.